Tout savoir sur les technologies de l’information

La Technologie de l’information (IT) englobe un univers réparti dans une large variété d’industrie, de métiers et de technologie. Omniprésente dans la civilisation actuelle, elle représente de véritables opportunités pour chaque entreprise. Toutefois, il ne faut pas se leurrer sur la menace qu’elle sous-tend. Dès à présent, que chacun adopte les meilleurs réflexes grâce au mouvement Green IT.

Définition de la technologie de l’information (IT)

En effet, la démocratisation de l’internet a favorisé la popularisation de la technologie de l’information. Dans sa plus simple définition, l’IT représente l’équipement, les logiciels et le système de stockage et de gestion des données en entreprise. L’IT est aussi associé à l’enjeu majeur du Big Data, la gestion des données à caractères personnelles et le data management.

Définie comme l’usage d’ordinateurs et d’appareils mobiles de stockage et de networking, l’IT intègre également les infrastructures qui promeuvent la création, le traitement, la gestion et surtout la sécurisation des données électroniques. Elle se rapporte à des métiers et à des technologies connectées.

L’IT comprend 6 secteurs bien distincts : le World Wide Web, le networking, le support informatique, la cybersécurité, la programmation, et les équipements informatiques.

Qu’est-ce qu’un département d’IT dans une entreprise ?

Le service gère le système informatique de l’entreprise de l’entreprise et s’occupe de :

  • L’équipement informatique : les ordinateurs, les tablettes, les imprimantes, les modems et les routeurs, les smartphones, les écrans interactifs, les projecteurs, les Ipad, le console aws,…
  • Les logiciels et technologies connectées : les applications business, Google chrome, Google Analytics, les autres apps Google, les Android Apps, le VPN, le Partner program, les médias et les réseaux sociaux comme Facebook Twitter, les logiciels indispensables pour assurer la communication interne et externe en entreprise comme Slack… le crm, les technologies de la réalité augmentée, le gaming ou les jeux-vidéos…
  • La mise en place, la gestion et l’exploitation du Online service, dans le secteur de l’e-commerce et du marketing digital : la gestion de marketplace ou de Seller central, l’inbound marketing, la mise en place de site web d’entreprise ou de site web responsive adapté au mobile app…

Le département IT de l’entreprise s’occupe en général de l’opération IT dans l’organisation. Ces opérations concernent les processus administratifs et le mode de gestion des logiciels, des supports et des matériels informatiques. Elles incluent ainsi l’administration des réseaux, la gestion des terminaux, les services d’assistances, le cloud computing, l’interconnectivité et l’automatisation des communications…

Les métiers de IT courants en entreprise :

Chaque jour, de nouveaux métiers émergent dans le secteur, accrus par la nécessité de la création, de la gestion et de la protection de toutes ces nouvelles technologies. Les principaux acteurs en charge des activités liées à l’IT au sein l’entreprise sont :

  • Directeur informatique
  • Directeur technique
  • Responsable IT
  • Administrateur de système
  • Gestionnaire d’application
  • Développeur
  • Architecte

it

 Gérer un projet IT : les différentes étapes

Le projet en IT ne s’improvise pas et nécessite une préparation et une suivie constante en amont et en aval. L’opération complexe se concrétise étapes par étape :

Préparation et définition du projet

La gestion d’un projet IT requiert un pilotage bicéphale MOA-MOE. Le MOA s’occupe de la partie maitrise d’ouvrage et prend en charge la réalisation du projet. Le MOE comprend la maitrise d’œuvre et régit la gestion fonctionnelle et le suivi de développement du projet IT.

L’étape de la préparation demande l’analyse de la viabilité du projet. Les professionnels s’appuient alors sur une étude ROI où ils effectuent un calcul prévisionnel de retour sur investissement, par exemple sur la création d’une telle application mobile pour telle utilité.

Définir le plan d’exécution

Dans cette phase, il faut établir l’objectif et la finalité du projet. Il est aussi indispensable de mettre en place la structure hiérarchique des principaux acteurs et collaborateurs dans le projet : le WBS ou Work Breakdown Structure.

S’en suit la caractérisation du plan d’exécution. Celle-ci s’étale sur les délais et les ressources nécessaires pour le développement du projet IT.

L’exécution et le pilotage de projet

Cette étape inclut la phase du développement du projet ainsi que son suivi.

Mise en exploitation et clôture

Quand les tests ont été validés et vérifiés dans la phase de mise en exploitation, s’en suit la clôture du projet.

techno

Découvrir la tendance de Green IT

L’usage massif du numérique et des nouvelles technologies fait grimper la consommation énergétique de la planète. Aussi, la conception d’outils numériques demande d’importantes matières premières naturelles non renouvelables. Et les déchets qui en émanent ne sont pas recyclables. Tous ces points relatent l’important impact environnement de l’IT. Delà émerge le concept de Green IT : une initiative pour développer une IT plus écoresponsable.   

En effet, les technologies vertes catégorisent les innovations récentes qui contribuent à l’atteinte des objectifs du développement durable. Elles comprennent également les ingénieries modernes non polluantes et qui laissent une empreinte environnementale réduite. Elles représentent les produits informatiques et les prestations technologiques écoresponsables.

Comment l’appliquer à votre entreprise ?

Le concept de Green IT traduit l’ensemble des mesures prises pour allier le progrès technologique à la protection de l’environnement. Créer alors une structure technologique respectueuse des ressources permet à l’entreprise de jouir d’un énorme avantage concurrentiel, surtout si elle allie ses efforts au marketing écologique. Les bons gestes pour instaurer le Green IT son organisation (par ici pour découvrir l’utilité d’un organigramme dans son organisation) se focalisent alors sur les points suivants :

  • L’usage de matériel qui respecte l’environnement ;
  • La migration des données dans des centres de données certifiées cloud ;
  • La virtualisation et la centralisation des services informatiques ;
  • Un bureau zéro papier ;
  • Privilégier les processus de travail mobile ;
  • La pré-configuration du mode veille…

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn