Portage salarial : comment calculer vos revenus ?

salarial-calculer-revenus-portage
Sommaire

Le portage salarial a du succès depuis quelques années. Il compte de nombreux adeptes dans le rang des professionnels, grâce à son statut à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat. Bien que ce mode de fonctionnement soit très attractif, il présente une zone d’ombre majeure qui peut freiner les ardeurs de certains. Il s’agit des difficultés à calculer les revenus obtenus avec le portage salarial. Pour cela, découvrez ici comment avoir une estimation pertinente de votre salaire.

Simulez votre rémunération en portage salarial sur internet

C’est la première chose à faire lorsque vous désirez en savoir plus sur la somme que vous gagneriez en optant pour le portage salarial. Il existe des simulateurs en ligne pour réaliser cette estimation.

Pourquoi faire une simulation de revenus en ligne ?

Elle permet d’obtenir une estimation rapide et assez précise de votre salaire en tant que travailleur indépendant. Il est en effet possible, grâce à une simulation de portage salarial, d’obtenir des informations capitales telles que la rémunération brute et nette, les charges patronales, les cotisations sociales…

En général, plusieurs données sont nécessaires pour faire cette estimation. Vous aurez d’abord besoin d’un des éléments suivants : salaire brut, salaire net, exemplaire de facturation de vos services. Ensuite, il faudra les associer à d’autres variables telles que : le type de contrat (CDD ou CDI), le montant mensuel de la rémunération en euros et la prise en considération de frais de fonctionnement.

Comment choisir son simulateur de revenus ?

De nombreuses entreprises de portage disposent de simulateur de revenus sur leur site web. Toutefois, nous vous recommandons de privilégier celles dont l’outil fonctionne sur la base de bulletins de paie réels, appartenant aux professionnels indépendants qui travaillent avec cette compagnie. Le résultat devra être très précis, avec une marge d’erreur faible, de l’ordre de quelques euros.

Optez également pour un simulateur qui ne présente pas de frais cachés et qui inclut tous les coûts liés au service de portage salarial, lors de la simulation. Pour cela, assurez-vous que l’outil arbore un label Zéro Frais Cachés, délivré par la Fedep’s. C’est un gage de transparence de la société de portage salarial, envers ses futurs employés, en ce qui concerne l’estimation réelle des revenus.

simulateur rémunération portage salarial

Prenez en compte votre taux journalier moyen

Le Taux Journalier Moyen (TJM) correspond à la somme que le travailleur indépendant facturera pour une journée de service. En le multipliant simplement par le nombre de jours de travail dans un mois, il est possible d’obtenir une estimation réelle de vos revenus mensuels (salaire brut). Toutefois, assurez-vous d’être éligible au portage salarial, avant de l’envisager.

Les conditions d’éligibilité au portage salarial

Pour être éligible au statut de « porté », deux conditions sont à réunir. La première implique la facturation d’au moins 35 de l’heure ou 250 € par jour. Dans la seconde, il est stipulé que le travailleur indépendant doit avoir un statut de cadre et proposer des services.

Précisons que ces derniers ne doivent appartenir ni au secteur de la santé ni aux professions règlementées. Si ces deux conditions sont satisfaites, définir votre Taux Journalier Moyen est l’étape suivante.

Le processus de calcul du TJM

Le TJM est défini par le travailleur indépendant lui-même et doit prendre en compte plusieurs paramètres lors de sa fixation pour être pertinent. Il s’agit principalement de :

  • l’expérience du travailleur,
  • les attentes du client,
  • la concurrence sur le marché,
  • les frais de fonctionnement,
  • les charges.

Concernant votre expérience, elle joue un rôle important dans le calcul du TJM. En effet, plus vous êtes expérimenté, plus votre tarif peut être élevé lors de la négociation avec le client. De même, ses attentes auront un effet sur la rémunération à l’heure.

Des missions urgentes, assorties de résultats exigeants impliquent logiquement un TJM élevé. En revanche, si de nombreuses personnes offrent la même prestation que vous et au même tarif, nous recommandons de négocier votre taux journalier moyen à la baisse.

Concernant les frais de fonctionnement, il s’agit de l’ensemble des éléments indispensables au porté, pour exécuter sa mission avec succès : logiciel, déplacement, internet… Nous recommandons de les inclure en totalité dans la facturation. Enfin, les différentes charges s’élèveront à environ 45 % de vos revenus bruts.

Rémunération en portage salarial : comptabilisez les charges

Pour obtenir votre rémunération nette, il suffit de calculer le revenu brut grâce au TJM, puis d’en soustraire les différentes charges. Ces éléments peuvent être regroupés sous 3 catégories : les frais de gestion, les frais professionnels et les charges sociales.

Les frais de gestion

Il s’agit d’une somme prélevée par l’entreprise de portage salarial en contrepartie du service qu’elle vous propose. C’est généralement une commission de l’ordre de 5 % à 12 % sur votre salaire brut. Ces frais permettent à l’entreprise de fonctionner et de proposer également des services mutualisés tels que : les mutuelles, les comités d’entreprise, les formations…

calcul charges et TJM portage salarial

Le montant de ces commissions varie grandement en fonction de l’accompagnement requis par le travailleur indépendant et de l’offre qu’il choisit. Pour réduire les frais de gestion, soyez le plus autonome possible. De plus, vérifiez si l’entreprise de portage salarial propose des frais dégressifs, en fonction des années d’ancienneté ou du niveau de facturation. Un plafonnement des frais de gestion mensuel peut aussi s’avérer très intéressant.

Nous recommandons toutefois de porter une attention particulière au ratio salaire brut/salaire net, obtenu sur le simulateur d’une entreprise de portage salarial. Faites la simulation sur plusieurs plateformes et vérifiez s’il existe trop de différences d’une compagnie à l’autre. Cela peut être un signe de frais cachés.

Les frais professionnels

Ce sont les frais que vous engagez en tant que travailleur indépendant, dans l’exercice de vos fonctions. Ils comprennent à la fois les conditions de travail et aussi les outils ou éléments indispensables à l’exécution de vos missions.

Ils sont encore appelés « frais de fonctionnement » et représentent un atout majeur pour vous, car ces frais sont exonérés de charges sociales. Ainsi, ils ne sont pas pris en considération lors du calcul de votre salaire brut. En revanche, ces frais professionnels seront ajoutés à votre salaire net, sous la forme de remboursement.

Les charges sociales

Lorsque vous optez pour le portage salarial, cela signifie que vous êtes un travailleur indépendant avec le statut de salarié. Pour cela, vous bénéficiez également des avantages qui y sont liés tels que : les cotisations chômage, la pension de retraite, l’assurance santé… Pour en profiter, vous devez obligatoirement payer vos charges sociales. Il s’agit principalement des charges patronales et salariales.

Facebook
Twitter
LinkedIn