Toutes les informations nécessaires sur la zone de chalandise

zone challandaise

La zone de chalandise de points de vente est la zone d’influence d’où provient la totalité des clients du commerce. Elle est marquée par la distance, le temps d’accès, l’attractivité et la présence de concurrents. Lors de l’ouverture d’un commerce, la zone géographique est évaluée en fonction du temps de déplacement. Pour un point de vente existant, elle se base sur les adresses de clients !

Comment définir une zone de chalandise ?

En fonction de son implantation géographique, un point de vente peut avoir ou non une excellente fréquentation. L’espace géographique entourant le point de vente et d’où proviennent les clients potentiels, constitue les zones de chalandise. Dans le cadre d’une étude de marché, ce point est important et prend en compte de multiples facteurs.

La zone de chalandise fait référence au secteur d’influence et d’attractivité de votre secteur d’activité. Concrètement, on fait référence au géomarketing car on peut y cibler votre clientèle potentielle (connaissez-vous le persona ?) et ce, sur un rayon de plusieurs kilomètres. Au moment de réaliser une étude, on se basera donc sur :

  • La distance à parcourir jusqu’à la boutique (tout connaître du showroom virtuel) ;
  • Le temps de trajet ;
  • Le secteur concurrentiel ;
  • La nature et l’attraction commerciale de votre commerce.

La zone de chalandise constitue ainsi une étape importante pour l’étude de marché. Elle permet de mettre en avant une campagne marketing bien ciblée. Par contre, afin de mettre en place une zone de chalandise il faut connaître tout d’abord l’habitation des clients en leur demandant le code postal lorsqu’ils font un achat. Cela permet de simplifier la cartographie.

Les divers types de zones de chalandise à connaître dans vos actions marketing

Dans le cadre de l’étude de la zone, que ce soit lors de la création d’entreprise ou l’optimisation d’un marché local existant, il faut faire une présentation schématique de la zone dans laquelle on veut s’implanter. Pour ce faire, on distingue :

  • La zone isométrique : Délimitée par des courbes isométriques reliant divers points sis à égal distance de votre local ;
  • La zone isochronique : Evaluée par des courbes isochrones tracées dépendamment d’un temps d’accès établi pour atteindre le commerce.

Se baser sur le niveau d’attractivité de la zone

La zone de chalandise d’un point de vente peut être sectionnée en de multiples sous-zones :

  • La zone primaire : C’est un lieu d’implantation à forte attractivité où se concentre la part de marché ;
  • La zone secondaire : L’attractivité est moyenne et les clients potentiels peuvent aussi s’intéresser à la concurrence (que vous pouvez étudier grâce à l’analyse pestel ) ;
  • La zone tertiaire : Un des emplacements géographiques à faible attractivité.

attractivité zone

 

Comment faire une zone de chalandise sur Oalley ?

Oalley est similaire à Google Maps. C’est un outil de définir une zone de chalandise. Pour ce faire, vous devez suivre les étapes suivantes :

  • Aller sur Oalley et ouvrir le panneau de création en cliquant sur « ajouter une zone », sur le côté gauche de l’écran ;
  • Appuyez sur le mode isochrone ou zone en temps de trajet ;
  • Etablir le point de départ de la zone ;
  • Sélectionner un mode de transport ainsi que la durée de trajet ;
  • Calculer afin de créer une zone de chalandise.

Comment définir une zone de chalandise sur Google Maps ?

Google Maps est un outil très fonctionnel afin de créer une zone de chalandise. Pour débuter, vous devez vous rendre sur My Maps, à compter du navigateur web de votre PC. Ensuite, il faut ouvrir une carte. Cette dernière peut être dotée de milliers de lignes, de points, de formes ou de lieux.

Choisissez alors « tracer une ligne » puis « ajouter une ligne ou une forme ». Vous devez sélectionner un calque avant de commencer le tracé. Les bouts de ligne sont à prendre en compte pour le déplacement de la carte.

Une fois que le tracé est terminé faites un double-clic et achevez la mise en forme. Nommez la ligne et enregistrez. Votre zone de chalandise pourra être utilisée de suite afin de pour permettre de faire un suivi de l’évolution de votre secteur d’activité. Vous pouvez ainsi progresser pas à pas.

recherche

 

Comment calculer le nombre de clients potentiels ?

Pour calculer vos potentiels nouveaux clients et fidéliser ceux existant, il faut un business-plan solide. Pour ce faire vous devez prendre en compte les indicateurs suivants :

  • Le nombre d’habitants et de ménage dans la zone ;
  • Cibler la consommation annuelle des ménages pour vos produits et services ;
  • L’IDC pour la catégorie du produit ainsi que pour la zone géographique ;
  • Utiliser le CA moyen des concurrents sur la zone (découvrez l’utilité du positionnement marketing pour vous démarquer de la concurrence).

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn