Newsjacking : comment attirer l’attention des médias sur votre entreprise ?

Sommaire

 

 

 

Dans notre monde en ligne au rythme effréné, où les nouvelles sont constamment mises à jour, il existe des possibilités apparemment infinies pour les spécialistes du marketing d’adopter l’art du newsjacking. Quand il est bien fait, le newsjacking peut être une fantastique méthode de RP gratuite, vous permettant de vous connecter à un public plus large en sautant sur un sujet tendance, générant une couverture de presse et un buzz sur les médias sociaux pour votre marque. Lorsqu’il est mal fait, le newsjacking peut sembler forcé et produire peu ou pas de résultats ou peut même conduire à une mauvaise publicité pour votre entreprise.

 

Qu’est-ce que le Newsjacking ?

Le newsjacking est une technique de relations publiques par laquelle une marque tire partie d’un sujet d’actualité en vogue afin de gagner en notoriété. Si votre tentative de newsjacking est pertinente, opportune et bien pensée, votre marque peut obtenir une attention supplémentaire en surfant sur la vague d’une actualité tendance afin d’être remarquée par un public plus large. Cela peut se faire en commentant une histoire tendance ou même en créant une campagne autour de celle-ci. Le newsjacking peut être léger et plein d’esprit ou bien vous donner l’occasion de vous engager sur des sujets d’actualité et de communiquer les valeurs de votre marque.

 

Le newsjacking à l’ère des médias sociaux

Le newsjacking n’est pas nouveau, mais les médias sociaux ont permis à beaucoup plus de marques de sauter dans le train de l’ère  des nouvelles tendances sur les médias sociaux. Traditionnellement, le newsjacking signifiait que les équipes de relations publiques surveillaient l’actualité et lançaient des communiqués de presse au nom de leur client auprès des journalistes et des publications. Bien que le newsjacking ait toujours lieu dans l’espace médiatique traditionnel, les marques n’ont plus besoin du soutien des médias pour faire du newsjacking, la plupart des newsjackings ayant lieu sur les médias sociaux tels que Twitter ou Instagram à un rythme « cligne des yeux et tu le manqueras ». En fait, le newsjacking peut souvent fonctionner à l’inverse des médias traditionnels, si un newsjacking se déroule particulièrement bien, il peut finir par devenir lui-même une nouvelle et être présenté dans les médias.

 

Conseils pour un newsjacking réussi

Quand il est bien fait, le newsjacking peut vous aider à attirer l’attention sur votre marque et à vous adresser à un public beaucoup plus large, mais il faut y réfléchir pour s’assurer que votre réponse est opportune et appropriée.

 

1. Définissez des alertes pour les sujets tendances

Lorsqu’il s’agit de trouver des sujets d’actualité tendance, il est important de garder une longueur d’avance. Une fois que tout le monde que vous connaissez parle d’une histoire, il pourrait être trop tard.

Faites en sorte de garder un œil sur les sujets tendances de Twitter pour voir ce dont tout le monde parle sur les médias sociaux. Vous pouvez également voir quelles histoires sont tendance dans le monde en utilisant des outils tels que Google Trends et BuzzSumo et les personnaliser pour définir des alertes pour les nouvelles sur certains sujets.

2. Choisissez vos batailles

Il est impossible et probablement peu judicieux, de tenter de tirer parti de chaque nouvelle tendance pour votre marque. Avant de décider de faire du newsjack sur une histoire, demandez-vous s’il est approprié pour votre marque de la commenter, surtout s’il s’agit d’un sujet qui ne vous est pas familier. Certains jours, comme la Saint-Valentin ou la fête des mères, sont des cibles communes pour les marques qui cherchent à faire du newsjacking et il peut y avoir beaucoup plus de concurrence avec de nombreuses marques qui se disputent l’attention. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous impliquer, mais vous devrez peut-être réfléchir davantage à toute campagne autour de ces jours afin de vous faire remarquer. C’est pourquoi il est important d’avoir une bonne visibilité.

 

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn