A quel gafam appartient Linkedin ?

Sommaire

LinkedIn est le premier réseau social professionnel au monde. Il s’impose rapidement comme un leader en France et dans le monde. Il recueille des informations importantes auprès de nombreux professionnels du monde entier, et des services personnalisés tels que Pulse permettent aux influenceurs du réseau d’exprimer leurs opinions sur des sujets spécifiques liés aux affaires, à la gestion et au monde professionnel.

Qu’est-ce qu’un Gafam ?

GAFAM est l’acronyme de cinq entreprises technologiques basées aux États-Unis : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Ces cinq sociétés, également connues sous le nom de « Big Five », ont une capitalisation boursière combinée de 4,5 billions de dollars américains. Elles font toutes partie des dix plus grandes entreprises cotées en bourse aux États-Unis. Elles sont toutes cotées au NASDAQ. La plus ancienne de ces cinq entreprises est Apple, qui est entrée en bourse en 1980, suivie de Microsoft en 1986, Amazon en 1997, Google en 2004 et Facebook en 2012.

Ces cinq entreprises se distinguent non seulement par leur capitalisation boursière, mais aussi comme des organisations qui ont un impact significatif sur leur secteur et le marché dans son ensemble. De nombreux investisseurs sont convaincus que la fortune des GAFAM a un impact sur le secteur dans son ensemble. Le cours de l’action fait donc office d’indice. GAFAM est considéré comme un leader technologique aux États-Unis. Les produits de la société comprennent des systèmes d’exploitation mobiles, des ordinateurs personnels, des services d’hébergement, des logiciels et des boutiques en ligne.

Gafam linkedin : à quel gafam appartient Linkedin ?

LinkedIn est désormais une entreprise appartenant à Microsoft ! Cette société informatique, fondée par Bill Gates et Paul Allen, est la société mère du système d’exploitation Windows installé sur tous les ordinateurs portables, du moteur de recherche Bing qui réside également sur ces appareils, du logiciel d’appel et de vidéoconférence Skype, de la suite Microsoft Office et de la console de jeux XboX – ce ne sont là que quelques-unes des activités combinées.

Microsoft étend ses domaines d’expertise (cloud, informatique, apps, jeux…) pour se développer et atteindre un chiffre d’affaires de 110,36 milliards de dollars en 2018.Leur ambition ? « Donner à chaque personne et à chaque organisation les moyens de réaliser ses ambitions« . Alors quel meilleur moyen de compléter leurs services qu’en acquérant LinkedIn, Microsfot n’a pas hésité à offrir un prix d’achat de 26,2 milliards de dollars US pour acquérir cette société moderne de médias sociaux professionnels. Il s’agit du plus important rachat sur le marché des médias sociaux en 2016. Microsoft a profité d’une chute de 40 % du cours de l’action de LinkedIn pour faire cette offre.

Microsoft, et plus précisément son PDG Ryan Roslansky, en est désormais le propriétaire. Depuis lors, LinkedIn a poursuivi sa croissance rapide, doublant son chiffre d’affaires et sa clientèle mondiale. Pour Microsoft, c’est une brique de plus dans une maison déjà solide. Ce qui est peut-être remarquable, c’est que Microsoft ne s’est pas arrêté à cette acquisition : depuis 2018, le groupe a mis en place une stratégie d’acquisition complète pour les entreprises, grandes et petites. Aux dernières nouvelles, Microsoft a racheté Activision-Blizzard et a affirmé son ambition de devenir le Netflix du monde des jeux vidéo. Désormais, Microsoft côtoiera : Skype, Nokia, aQuantive, Navision, Yammer, Mojang, GitHub, Fast Search & Transfer…

Le rachat de Linkedin par Microsoft

Ce n’est peut-être pas évident au premier abord, mais l’acquisition de LinkedIn par Microsoft représente une énorme opportunité pour les deux entreprises dans le monde de l’internet et du recrutement. Pour Microsoft, c’est l’occasion d’accéder à l’un des éléments clés qui manquait : les données sur les utilisateurs. Avec plus de 810 millions de membres dans le monde, LinkedIn dispose d’une très grande base de données sur sa communauté et ses membres et publie régulièrement des livres blancs contenant des données importantes sur les habitudes. À l’inverse, pour LinkedIn, l’expérience de Microsoft leur a permis de mettre en place des solutions et des services innovants ; par la suite, LinkedIn a rattrapé le léger retard qu’il avait en termes de contenu, notamment lors du déploiement des produits (formations, insights, perspectives, etc.) Ils l’ont reconquis.

La cohésion entre les deux entreprises s’est progressivement renforcée, le cofondateur de LinkedIn, Reed Hoffman, ayant d’abord rejoint le conseil d’administration de Microsoft. Les deux entreprises ont échangé leurs points de vue sur la manière dont elles pourraient s’entraider pour atteindre le sommet en renforçant leur présence dans la Silicon Valley et en utilisant plus intelligemment les produits technologiques tels que l’intelligence artificielle. L’acquisition de LinkedIn par Microsoft a également amélioré l’image de l’entreprise sur le marché mondial, notamment aux États-Unis, et lui a permis de prendre des décisions plus cool. Aujourd’hui, les deux entreprises travaillent ensemble dans leurs domaines d’expertise respectifs.

Comment expliquer le succès de Linkedin ?

En tant que réseau professionnel numéro 1, gafam linkedIn génère beaucoup de trafic. Les entreprises y voient donc une excellente occasion d’atteindre leurs clients. C’est pourquoi LinkedIn propose des solutions de marketing qui sont principalement utilisées par de grands groupes de personnes. L’une d’elles est l’affichage publicitaire qui, comme son nom l’indique, permet aux utilisateurs d’afficher des publicités sur leurs pages. L’objectif est de renforcer la réputation des entreprises B2B. Dans le même genre, on trouve le service Text Ads, qui vise à afficher des annonces textuelles sur le web. Le réseau propose également une solution pour générer des prospects qualifiés grâce au contenu publié sur LinkedIn. Enfin, la fonction « Sponsored InMail » permet aux entreprises d’envoyer des courriels sponsorisés pour promouvoir leur activité.

Historique du réseau – Comment est-il devenu le plus gros réseau professionnel du monde ?

 

Gafam linkedIn est devenu le réseau social de prédilection des professionnels grâce à son innovation et à sa capacité à suivre les tendances. Toutefois, il est important de préciser que ce réseau n’est pas seulement professionnel, mais aussi influent dans un monde où l’image est au centre de tout. L’émergence des « influenceurs LinkedIn » aux États-Unis a été rapidement adoptée en France, les principaux chefs d’entreprise acquérant une influence considérable sur la plateforme. En conséquence, une communauté française très active et engagée s’est développée. Son interface simple et moderne lui a permis de s’imposer parmi les géants des réseaux sociaux. La facilité d’utilisation et des algorithmes bien pensés permettent de fournir un contenu pertinent et personnalisé à chaque utilisateur de LinkedIn ; des fonctionnalités intelligentes telles que Pulse et LinkedIn Premium apportent une valeur ajoutée que l’on ne trouve pas sur d’autres réseaux.

Notre guide d’utilisation de Linkedin, en quelques étapes

 

Recruter ou chercher un emploi sur Linkedin : ce qu’il faut savoir

Gafam linkedIn offre de nombreux avantages tant pour les recruteurs que pour les demandeurs d’emploi. Voici quelques exemples.

  • Les avantages de LinkedIn pour les recruteurs : LinkedIn offre de nombreux avantages aux recruteurs. Premièrement, elle permet aux recruteurs d’élargir leur recherche. Grâce à ce réseau social, les recruteurs ont accès à un nombre important de profils en ligne. Qu’ils soient ou non à jour sur le marché, les candidats peuvent publier leur profil et vous pouvez les contacter. Le deuxième avantage est que LinkedIn est gratuit ou peu coûteux si vous utilisez la version payante. Il est moins cher qu’une bibliothèque de CV et vous donne accès à beaucoup plus de profils.
  • Les avantages de LinkedIn pour les candidats : Ce réseau social présente de nombreux avantages pour les candidats. Bien sûr, vous pouvez dynamiser votre contenu. Alors qu’un CV doit être bref, un profil LinkedIn peut être plus complet et contenir davantage d’informations. Les candidats peuvent accéder à de nombreuses informations sur l’entreprise pour laquelle ils souhaitent postuler (par exemple, les profils des personnes qui travaillent actuellement dans l’entreprise, la page de l’entreprise, les offres d’emploi, etc.

Développer votre entreprise sur Linkedin

Il existe deux façons de communiquer efficacement sur LinkedIn : par le biais de votre profil et de votre page d’entreprise. Ils se complètent et peuvent être utilisés simultanément ; voici quelques bonnes pratiques à adopter pour une stratégie LinkedIn réussie.

  • Complétez un profil personnel : toutes les informations doivent être incluses dans votre profil, y compris votre introduction (jusqu’à 2 000 mots), votre expérience, vos domaines d’expertise et votre situation géographique. L’introduction doit être ciblée et inciter les professionnels à entrer en contact avec vous.
  • Partagez vos articles : que vous l’incluiez dans votre profil ou sur votre page LinkedIn, vous devez rester proactif et partager vos messages régulièrement. Veillez à utiliser un texte de qualité et des images accrocheuses.
  • Mettez en valeur votre expertise : sur LinkedIn, vous pouvez rejoindre jusqu’à 50 groupes professionnels. C’est un excellent moyen d’élargir vos horizons et de toucher davantage de personnes. La plateforme montre explicitement votre profil aux utilisateurs, il est donc judicieux d’y inclure toutes les informations nécessaires.
  • Trouvez des abonnés à votre page : si votre entreprise n’est pas très connue, gagner des abonnés est un processus lent mais sûr. Partagez l’URL de votre page d’entreprise partout où vous le pouvez, y compris sur d’autres canaux de médias sociaux.
  • Mesurer l’efficacité de votre page : LinkedIn propose plusieurs outils pour mesurer l’efficacité de l’audience de votre page et des messages partagés. Vous pouvez alors déterminer quels statuts sont les plus engagés, suivre la portée (impressions) de vos messages, obtenir des données qualitatives sur vos followers et ajuster votre stratégie LinkedIn en conséquence.

Soigner son compte Linkedin, nos meilleurs conseils

 

Grâce à ce réseau, vous pouvez facilement recevoir des témoignages et autres retours clients de la part des contacts de votre profil, ce qui en fait les meilleurs ambassadeurs pour parler de votre expérience et de la valeur ajoutée que vous offrez. C’est ce qu’on appelle le earned media. Vous pouvez également obtenir des témoignages de personnes de votre entourage sur vos compétences non techniques. N’oubliez pas que de nombreuses entreprises utilisent Linked In pour analyser certains aspects du marché (recrutement, concurrence, développement de produits, etc.) Par conséquent, afin de donner une image professionnelle et efficace, votre profil doit correspondre à la qualité de votre entreprise. Vous pouvez également utiliser Linked In comme un outil de suivi de votre domaine d’activité.

FAQ : on répond à vos questions sur gafam linkedin !

Quel Gafam pour quels réseaux sociaux ?

Les GAFAM sont une entreprise mondiale qui touche des milliards d’utilisateurs et traite des quantités stupéfiantes de données. Elle joue également un rôle important dans l’économie et la finance mondiales. Elle possède et exploite des réseaux sociaux et des services web largement utilisés, tels que LinkedIn (propriété de Microsoft), YouTube (propriété de Google), Instagram et WhatsApp (propriété de Facebook).

Pourquoi l’Union européenne lutte-t-elle contre les Gafam ?

En novembre, Cédric O, le secrétaire d’État français a souligné que les deux propositions de règlement « sont probablement les plus importantes de l’histoire de la réglementation numérique ». L’une d’elles est la loi sur les services numériques (Digital Services Act, DSA), qui vise à lutter contre la fraude et les contenus illégaux. Par exemple, les plus grandes plateformes auront besoin d’outils pour restreindre le contenu qu’elles hébergent. L’autre loi est la Digital Marketplaces Act (DMA), qui vise à lutter contre les pratiques anticoncurrentielles des grands groupes technologiques tels que Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (les « Gafam »). La loi devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2023.

Facebook
Twitter
LinkedIn