Pugilat au pays du cassoulet

Si on en croit la confrérie du cassoulet, ce plat mythique du patrimoine culinaire Français serait né à Castelnaudary, petite ville de la région Languedoc-Roussillon. La légende raconte qu’au début du XVIe siècle, les Chaurins (habitants de Castelnaudary), assiégés par les Anglais et à deux doigts de périr de famine, mirent en commun leur fond de placard pour nourrir les vaillants soldats Chaurins. Revigorés par ce qui fût le premier cassoulet de l’histoire, les soldats boutèrent alors les Anglais hors du pays.

Alors lorsque 5 siècles plus tard, Harry, Rosbif pur souche, se ramène sur le marché de Castelnaudary avec son stand de cassoulet Anglais aux couleurs de l’Union Jack, les Chaurins pètent un plomb et semblent bien partis pour refaire la guerre de 100 ans.

Chapeau melon vissé sur la tête, Harry, équipé de son flegme tout Britannique et de quelques boîtes de cassoulet goût curry, menthe ou marmelade d’orange, tente de vendre sa marchandise à une foule plus que belliqueuse. Vantant les vertus du cassoulet Anglais avec un aplomb hors du commun, Harry est très près de se prendre une baffe…

Cette guerre du cassoulet, visible ici, est en fait un bon coup marketing pour la très Française marque de conserve La Belle Chaurienne. Harry n’est qu’un acteur payé pour énerver l’autochtone… Un courageux acteur à deux doigts de se faire désosser comme un rosbif.



 

Publié le par MA