Unicef // La peur d’une mère

Entendre les pleurs d’un bébé dans un landeau, seul et sans surveillance, doit certainement être une situation qui amène les gens à se sentir concernés.

L’UNICEF, qui consacre ses efforts envers tous ceux dont le jeune âge les rend dépendants d’un adulte, a utilisé cette idée pour mobiliser le public.

berceau

Cette action de guérilla a permis de toucher 80% de la population, par de très bons relais des médias . Des berceaux abandonnés d’où sortaient les cris enregistrés d’un enfant ont été placés dans 14 villes de Finlande.

Les gens qui s’en approchaient inquiets pouvaient alors lire:  » Merci de votre inquiétude. Nous aimerions qu’il y ait davantage de personnes aussi attentionnées que vous. UNICEF, être maman, juste pour un moment.  »

Via



 

Publié le par MA